Oracle

Oracle entend bien rattraper son retard dans l’univers du cloud

Alors qu’en 2016, Larry Ellison, l’un des deux PDG d’Oracle, avait fièrement déclaré que « la domination d’Amazon était terminée » en évoquant l’univers du cloud, il semblerait que l’entreprise californienne se soit enfin décidée à accélérer sur ce dossier. Ainsi, d’ici 2019, elle va investir dans de nouveaux datacenters aux quatre coins de la planète.

Oracle dope son parc de datacenters

Parce qu’Oracle a accumulé un certain retard sur les poids lourds du cloud, la société basée en Californie passe la seconde dès le début de cette année 2018.

Pour ce faire, elle mise sur les datacenters et elle va donc implanter ces derniers dans 12 régions géographiques où elle est pour l’heure absente. Bien évidemment, les implantations sont stratégiques puisque l’objectif est de se rapprocher de marchés à fort potentiel.

Il y a aussi une logique d’image puisque certaines implantations sont symboliques comme en Arabie Saoudite où il est question de montrer à Amazon que la concurrence est là pour contrarier ses plans de développement.

D’ici 2019, Oracle va en tout cas quadrupler ses ressources datacenter puisque son plan d’action prévoit une présence en Chine, en Inde, au Japon, à Singapour, en Corée du Sud, en Arabie Saoudite, aux Pays-Bas, en Suisse, au Canada mais aussi aux Etats-Unis.

La fourniture de technologies autonomes comme but ultime

Si Oracle investit massivement dans les datacenters, c’est que ce géant aspire à être l’acteur le mieux positionné pour fournir des technologies autonomes capables de servir de base à des projets tournant autour de l’intelligence artificielle (IA) ou de la blockchain.

Ce pari repose bien évidemment sur la plateforme Oracle Cloud qui, au fil des mois, devrait s’améliorer grâce au potentiel du machine learning mais aussi se doter de divers modules permettant de gérer des applications, des bots mais aussi de larges bases de données tout en profitant de services d’analyses approfondis.

Mais les nouveautés ne devraient pas s’arrêter là puisque la firme californienne entend bien tout mettre en œuvre pour s’imposer comme un acteur majeur sur le marché mondial du cloud.

 


Share this Article




Related Posts




Post a Comment

Hint: Please enter between 80 - 300 characters.