interdiction des VPN en Chine

La probable interdiction des VPN en Chine dès 2018 fait débat

La Chine n’est pas réputée pour son grand respect de la liberté d’expression, aussi bien dans les médias locaux que dans l’accès à l’information de ses citoyens. Un nouveau pas risque d’être franchi avec l’ interdiction des VPN en Chine.

Une décision à l’encontre de la liberté ?

L’usage d’Internet est très réglementé en Chine et de très nombreux sites sont bloqués pour les utilisateurs basés dans l’Empire du Milieu. C’est en particulier le cas pour les sites d’information des autres pays et les réseaux sociaux tels Twitter et Facebook. Les internautes chinois pourraient en effet y lire des informations non conformes aux idéaux de Pékin.

Pour contourner cette censure, de nombreux Chinois utilisent un VPN qui leur permet d’avoir accès à ces sites interdits. Des entreprises mais également des particuliers peuvent ainsi passer outre le « Great Firewall » mis en place par le gouvernement.

Mais les choses risquent de changer puisque l’Etat aurait décidé l’interdiction des VPN en Chine dès février 2018. Il a déjà demandé et obtenu la fermeture de plusieurs VPN tels que Green VPN qui a arrêté son service le 1er juillet dernier. Il a également sommé les fournisseurs d’accès du pays d’interdire l’accès aux VPN à tous les particuliers d’ici le 1er Février 2018.

Les conséquences de l’interdiction des VPN en Chine

Après une loi interdisant l’anonymat des internautes et une autre rendant obligatoire aux fournisseurs d’accès l’obtention d’une autorisation officielle pour proposer des VPN, l’interdiction des VPN en Chine rentre dans le cadre d’une politique clairement anti-libertés.

Il faut dire qu’avant les élections ayant lieu l’année prochaine, l’actuel président a tout intérêt à ce que ses concitoyens aient le moins possible accès aux sites non autorisés par l’Etat Chinois s’il veut être réélu.

Mais l’interdiction des VPN en Chine va poser un gros problème aux entreprises installées sur son territoire. Nul ne sait pour l’instant exactement comment elles seront impactées mais elles auront sûrement l’obligation de s’enregistrer pour avoir une ligne internationale, sachant que l’Etat chinois pourra conserver des traces de toutes les activités réalisées dessus par l’entreprise.

Or, il est évident qu’un VPN en entreprise est aujourd’hui devenu incontournable et ce pour des questions d’échange et de partage de données confidentielles. Pas sûr donc que les grands groupes présents en Chine apprécient ce qui semble être une nouvelle décision quelque peu précipitée prise par le gouvernement de Pékin.


Share this Article




Related Posts




Post a Comment

Hint: Please enter between 80 - 300 characters.