Plan de Reprise d’Activité (PRA)

Deux Datacenters valent mieux qu’un !

Pour plus de sécurité, vos équipements sont hébergés dans 2 datacenters différents reliés par des liaisons sécurisées fibre Gigabit. Vos serveurs et équipements sont synchronisés et redondés entre les 2 Datacenters. Si un des équipements est amené à avoir un dysfonctionnement, les utilisateurs sont redirigés automatiquement, et sans coupure, vers les équipements hébergés dans l’autre Datacenter.

  • Votre activité continue dans toutes les situations.
  • Vous ne perdez pas de données.
  • Vos utilisateurs ne sont pas impactés.
datacenter-pop-background

Définir ses besoins :

Les besoins sont exprimés par une durée maximale d’interruption admissible (Recovery Time Objective, RTO) et une perte de données maximale admissible (Recovery Point Objective, RPO). Le premier définit le temps alloué pour faire le basculement vers le nouveau système.

Le second définit l’état dans lequel doit se trouver le nouveau système après basculement :

– Doit-on avoir conservé les transactions jusqu’à la dernière seconde (bourse, banque, calculs …) ?
– Peut-on se permettre de perdre toutes les données de la journée ou de l’heure qui s’est écoulée ?
– Peut on démarrer en mode dégradé ou est-ce que tous les services informatiques doivent être disponibles ?

Par exemple, dans le secteur bancaire, on peut définir un RTO de 1 heure avec un RPO de 0 secondes, sans mode dégradé. Aucune transaction ne sera ainsi perdue, et le service pourra être disponible sous une heure.

Les domaines métiers les plus concernés par des enjeux de continuité d’activité sont la messagerie (pour 61% d’entre elles), les applications de finance (46%) et de production (46%), pour l’industrie notamment. Les applications de gestion de la relation client et de ressources humaines sont de plus en plus touchées, ainsi que les applications de communication sous IP et les environnements bureautiques. Il faut aussi citer les réseaux sociaux, le eCommerce et les sites marchands, tout particulièrement dans la distribution.

Coût et mise en place :

Nos méthodes d’application :

Un plan de reprise d’activité passe toujours par une architecture multi-sites, permettant aux équipements sur le second site de ne pas être affectés par le sinistre. Les données sont centrales dans toute architecture de Plan de Reprise d’Activité (Disaster Recovery Plan).
On distingue deux techniques pour sauvegarder les données sur le site distant :

Une écriture sur le disque local est répliquée immédiatement sur le site distant. Cette solution est cependant difficile à mettre en place : le temps de transfert altère les performances, il faut donc que le site soit à une distance raisonnable. De plus la quantité de données à transmettre étant importante, il est primordial d’avoir un réseau très rapide, dédié à cet usage, et donc coûteux à mettre en place et maintenir.

Cette solution est cependant celle à choisir quand le RPO est de zéro, et que le RTO est très court.

La réplication se fait à intervalles réguliers. Cette solution est moins performante que la précédente. Cependant elle est plus simple et moins coûteuse à mettre en place : on peut se permettre de transférer lentement les données, le site distant peut donc être éloigné et relié par un réseau à débit plus faible.

LES SOLUTIONS NETISSIME

Netissime propose les 2 techniques; les Datacenters pouvant être très proches, éloignés ou très éloignés. Généralement, les serveurs sur le site distant sont virtualisés, ce qui permet d’obtenir une architecture en mode dégradé à faible coût.

Nous hébergeons votre PRA et pouvons vous proposer un service clé en main incluant la consultation, les équipements, l’hébergement, la formation et l’infogérance de votre Plan de Reprise d’Activité.

Consultez nos conseillés pour plus d’informations par téléphone au 0811 26 10 26 (non surtaxé) ou par Internet via le formulaire de contact.

Image of two young businessmen using touchpad at meeting