Vers des datacenters écologiques

Enjeu politique majeur, l’écologie est au centre des débats actuels. Après la circulation alternée à Paris, c’est au tour des datacenters d’être au cœur des préoccupations.

La commission européenne planche actuellement sur des solutions afin de diminuer la consommation électrique des datacenters. Ces centres de stockage de données et de télécommunication génèrent une telle chaleur, qu’ils nécessitent un système de refroidissement développé. Le système de climatisation aspire l’air chaud d’un côté et insuffle de l’air froid par l’autre. Ce fonctionnement nécessite une importante consommation électrique, mais est nécessaire à sa bonne marche.

datacenter serveur
Un projet ambitieux
Le projet appelé GreenDataNet est initié par la société Eaton. Son ambition est de remplacer 80% des énergies consommées par les datacenter urbains, en énergie renouvelable, afin de diminuer l’indice d’efficacité énergétique. La société Eaton, spécialisée dans la gestion énergétique, travaillera sur ce projet en collaboration avec entre autres l’école polytechnique de Lausanne et le Crédit Suisse. Ce consortium devrait amener les datacenter à travailler de manière durable, en mettant en commun l’ensemble des connaissances techniques connues.

Vers des réseaux intelligents
Cette synergie va permettre aux datacenters de réduire leur impact environnemental, tout en évoluant vers une importante amélioration technologique. L’intégration des énergies photovoltaïques locales, dans les datacenters urbains, associée à une solution de stockage innovante, devraient nettement réduire la consommation électrique et permettre aux datacenters de se transformer en réseaux intelligents.

Le coût total du projet est évalué à 4,3 millions d’euros, et la commission européenne y participe à la hauteur de 2,9 millions. La mutation des datacenters est longue mais certaine, l’aboutissement du projet GreenDataNet est prévu pour 2017.


Share this Article




Related Posts