Windows 10

Windows 10 désactive certains antivirus tiers

Il y a quelques semaines, Kaspersky a choisi de porter plainte contre Microsoft estimant que le géant américain abusait de sa position dominante en obligeant certains utilisateurs à choisir Windows Defender comme antivirus. Microsoft a depuis admis que Windows 10 désactivait certains antivirus tiers.

Quand Microsoft impose Defender sur Windows 10

Depuis la sortie de Windows 10, la polémique relative aux antivirus n’a eu cesse d’enfler et elle a d’ailleurs poussé Kaspersky à envoyer Microsoft devant la justice européenne pour abus de position dominante.

Il y a quelques semaines, le géant américain de l’informatique a, en marge l’annonce de la sortie de Creator Update, admis que son système d’exploitation désactivait automatiquement certains antivirus tiers. Pour autant, il tient à relativiser les faits puisque selon lui, seulement 5% des PC seraient équipés d’antivirus incompatibles avec Windows 10.

En effet, lors des mises à jour du système d’exploitation, ces antivirus poseraient des problèmes en générant des bugs et Windows a donc fait le choix de les remplacer, à titre temporaire, par sa solution antivirus, Defender.

Les éditeurs d’antivirus montent au front

Au cours des dernières semaines, la grogne des éditeurs d’antivirus n’a cessé de grandir. Il faut dire qu’ils ne comprennent pas de quel droit Windows 10 peut désactiver leurs produits aussi rapidement.

Tous déplorent effectivement le manque de temps qui leur est accordé pour s’adapter aux mises à jour du système d’exploitation de Microsoft et espèrent donc que le géant US va changer sa manière de faire au cours des prochains mois.

Ils dénoncent aussi le fait que Microsoft chasse leurs clients étant donné que, selon eux, la firme américaine ne se contente pas de proposer Defender temporairement. Selon plusieurs sources, Microsoft indique clairement aux utilisateurs que Windows Defender remplace leur antivirus habituel mais les invite aussi à adopter définitivement cette solution.

Reste maintenant à voir ce que va décider la Commission Européenne et l’Office fédéral allemand de lutte contre les cartels qui vont être amenés à statuer dans l’affaire Kaspersky VS Microsoft.

Malgré cette vive polémique, ne perdez pas de vue qu’une bonne solution antivirus est indispensable pour protéger votre système informatique, le ransomware Wannacry ayant récemment prouvé qu’un malware pouvait causer d’importants dégâts.


Share this Article




Related Posts




Post a Comment

Hint: Please enter between 80 - 300 characters.